Home Uncategorized RDC-SANTE: Que savoir du nouveau vaccin contre le paludisme en Afrique?

RDC-SANTE: Que savoir du nouveau vaccin contre le paludisme en Afrique?

69
0

L’Afrique est l’un des continents qui semblent très favorables aux épidémies et pandémies. De ces maladies, les enfants ne sont pas épargnés. L’organisation mondiale de la santé OMS, indique que toutes les 2 minutes, un enfant meurt du paludisme. Et chaque année, plus de 200 millions de nouveaux cas de cette maladie sont notifiés. Aujourd’hui, les scientifiques viennent de mettre sur pied, un nouveau vaccin, dit « RTS,S ».


En effet, depuis plusieurs années, surtout les 20 dernières, des recherches robustes tendant à obtenir un vaccin efficace contre le paludisme, ont été entreprises, surtout par plusieurs pays Africains.
Finalement en 2021, en Octobre, pour la première fois, un vaccin contre le paludisme va être déployé chez les enfants. Après deux ans de tests dans trois pays pilotes en Afrique subsaharienne, le déploiement de ce vaccin concerne l’ensemble de cette zone géographique, car la maladie y circule toute l’année, note TV5 monde, citant le Docteur Francine Ntoumi, épidémiologiste congolaise, spécialiste du paludisme.

Chaque année, 260 000 enfants meurent du paludisme dans cette région d’Afrique sub-saharienne. Depuis 2019, le vaccin était expérimenté dans trois pays témoins en Afrique subsaharienne : le Kenya, le Ghana et le Malawi. Au total, près de 2,3 millions de doses ont été administrées dans ces pays, note le Docteur directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, qui qualifie l’événement de « moment historique ».


En outre, le Docteur Francine Ntoumi épidémiologiste congolaise et spécialiste du paludisme, ajoute qu’ « Il faudrait un vaccin avec une plus grande efficacité qui puisse reconnaître toutes les souches qui circulent », pour s’assurer que le paludisme sera farouchement et efficacement combattu. C’est après cela, qu’il va falloir alors déployer bien d’autres efforts pour contrer la prolifération des moustiques, porteurs et vecteurs par excellence des parasites responsables du paludisme. « Si les moyens de prévention sont là, efficaces, et que cela s’accompagne d’un bon assainissement, il est possible d’éradiquer le paludisme », précise la Brazzavilloise.

Comment apprécier l’efficacité de ce vaccin ?

« Il a été rapporté 30% d’efficacité contre les formes sévères et 40% contre les formes simples », note Ntoumi. Baptisé « RTS,S » », ce vaccin agit contre le parasite Plasmodium falciparum, dont la prévalence en Afrique est d’ambleur. « C’est un début, mais il ne faut pas oublier que l’OMS voudrait un vaccin efficace à 70% », poursuit Francine Ntoumi.
Le « RTS,S » est le premier vaccin contre le paludisme mis sur le marché, mais « il y a plusieurs vaccins qui sont en cours de développement », précise l’épidémiologiste. Ceux-ci seraient destinés à d’autres publics. « Il y a des très bonnes pistes de vaccins qui cibleraient en premier lieu les voyageurs », fait-elle savoir.


Comment s’engager de nouveau dans la riposte contre la malaria ?


La traque des moustiques en propagation, relève avant tout de « la responsabilité des pouvoirs publics », opine encore une fois Francine Ntoumi. Puis, il faudra une attention particulière sur l’environnement, le contrôle des eaux stagnantes notamment, lesquelles, il faut le souligner, sont permanemment favorables à la prolifération des gîtes larvaires des moustiques. « Il faut comprendre cela pour que chacun assainisse à côté de son logement »… une responsabilité cette fois-ci qui implique chacun dans son milieu de vie.


Une guerre possible à gagner


À Miami, le paludisme a été éradiqué, alors qu’il n’y avait pas de vaccin. « Imaginons qu’on ait un insecticide qui respecte l’environnement et qui soit très efficace ! Déployé avec le vaccin « RTS,S », il pourrait y avoir un impact significatif sur la réduction voire l’élimination de la maladie » poursuit la scientifique Ntoumi, qui insinue tout de même que l’éradication du paludisme reste un objectif réalisable, mais à long terme.


John TSONGO THAVUGHA Goma-RDC

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here