Home Uncategorized RDC/SANTÉ : Les Congolais ne sont pas des animaux de laboratoire, sur...

RDC/SANTÉ : Les Congolais ne sont pas des animaux de laboratoire, sur qui expérimenter n’importe quel type de vaccin; (population de Goma face au vaccin Pfizer)

99
0

La province du Nord-Kivu a réceptionné 50.000 doses du vaccin Pfizer ce vendredi 24 septembre 2021. Avec cette nouvelle dose, les professionnels de la santé comptent poursuivre la vaccination contre le coronavirus. Pendant ce temps, les langues des habitants de Goma se délient pour commenter ce vaccin. Mais le chef de la division provinciale de la santé, appelle les citoyens à éviter les spéculations pour ne pas donner au virus de << nous conduire à la nième vague >>.

Ce lot en provenance des États Unis, a été remis au chef de division provinciale de la santé, par le vice-gouverneur, le commissaire Romy Ekuka Lipopo, dans les enceintes de l’aéroport international de Goma.

“Au nom de son excellence, le gouverneur de province en mission, je vous remets les 50 milles doses du vaccin Pfizer. Nous mettons ce vaccin à votre disposition“, a-t-il confié.

Le patron de la Division Provinciale de la Santé (DPS) Nord-Kivu, Docteur Janvier Kubuya, a salué ce don qui “vient répondre à un besoin réel“. “Au-delà du vaccin, la population doit toujours observer les mesures barrières”, a-t-il sensibilisé.

L’arrivée de ce vaccin tout comme sa perception, sont diversement commentées par les habitants de Goma. Gaspard Kajuga, cet habitant de Goma se dit  prêt à se faire vacciner pour se protéger contre la pandémie. ” Je suis content qu’on va vraiment nous vacciner. Cette maladie ne va pas continuer de ravager”, pense Gaspard Kajuga.

Justine, elle, n’est pas partante pour la vaccination, mais conseille aux volontaires de le faire. “C’est une bonne nouvelle l’arrivée du vaccin parce que chaque jour il y a des cas qui augmentent”, a-t-elle reconnu.

Mais Patrick continue de s’interroger sur la crédibilité du vaccin, et la bonne foi de ceux qui le dotent à la RDC. “Le problème est de voir les gens qui ont vécu la maladie pour la première fois ne pas s’inquiéter même de ce vaccin qu’ils nous amènent“, a lancé Patrick.

D’autres réagissant dans le même ordre craignent que les citoyens Congolais ne soient pris pour des animaux de laboratoire, s’interrogeant sur la certification dudit vaccin. « Nous savons qu’avant de mettre tout vaccin à la portée des personnes, il faut lavoir préalablement expérimenté. Ce vaccin est-il vraiment à adapté à nos vies ? Ces blancs qui m’amènent sont-ils vraiment de bonne fois ? plutôt eux-mêmes l’ont déjà refusé chez eux ? Je crainds que nous ne soyons pris pour des animaux de laboratoire, sur qu’ils viennent faire des essais de leur vaccin… » lance Crispin, avant que Darling MUPENDA ne poursuive « Nous savons qu’on ne reçoit le vaccin qu’une seule fois. Mais celui du covid, on va jusqu’à 3 ou plus de doses… mais pourquoi ? Moi je ne prendrai vraiment pas de ce vaccin, et je ne pourrai conseiller à personne d’en prendre… » Nonobstant, en dépit de ces commentaires, Janvier Kubuya, responsable de la DPS, appelle les gens à ne pas polémiquer. « Si nous baissons la garde, nous risquons de connaître la quatrième, la cinquième ou la nième vague », a-t-il conseillé.

Dans la deuxième quinzaine du mois d’octobre 2021, le vaccin sera déjà distribué dans toutes les zones de santé. Pourra alors s’en suivre le début effectif de la campagne de vaccination proprement dite.

John TSONGO THAVUGHA Goma-RDC

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here