Home Uncategorized RDC-SANTÉ : Oicha: De la non expertise à la gestion de l’Épidémie...

RDC-SANTÉ : Oicha: De la non expertise à la gestion de l’Épidémie d’Ebola, quel contraste ?

199
0

La zone de santé d’Oicha, sera t-elle en mesure de prendre en charge des quelconques cas d’Ebola qui seraient enregistrés sur son sol ?

En effet, cette crainte a été exprimée par l’infirmier superviseur, chargé des soins préventifs dans cette zone d’Oicha, située en territoire de Beni en province du Nord-Kivu, en RDC; juste après qu’une nouvelle faisant état de la détection d’un cas probable d’Ebola en zone de santé d’Oicha ait fait la une de l’actualité dans cette zone; le lundi 25 octobre 2021 dernier.

La crainte de l’infirmier a t-elle un fondement ?

Aux faits, la zone de santé d’Oicha, partie intégrante de du triangle de la mort où sevissent les présumés rebelles massacreurs ADF depuis 2014, fait peur aux prestataires de santé. Cette situation d’insécurité empêche le personnel soignant d’atteindre l’aire de santé touchée par l’épidémie, pour mener des enquêtes, en vue d’identifier les cas contacts de ce cas probable de 13 mois, à quoi on fait allusion.

Que comprendre autour de ce cas probable ?

L’infirmier, contacté par nos confrères de radiomoto.net, fait savoir << qu’il s’agit plutôt d’un enfant d’environ 13 mois qui est mort à Beni vers la fin du mois de septembre, après qu’il a été soigné dans un poste de santé de Mamove, dans le secteur Beni-Mbau, à une dizaine de km à l’Ouest d’Oicha. Le sujet originaire de Beni, serait de la famille où la réapparition de cette épidémie a été déclarée>>, indique Kule Kyusa, cet infirmier.

Et de poursuivre : << L’enfant accompagné de ses parents, se sont tous dirigés vers Oicha, précisément à Mamove pour les activités champêtres. Il a rendu l’âme avant la déclaration de cette réapparition >> ajoute le professionnel de santé.

Paniquer ou s’enfoutre,… quelle attitude prendre ?

<< La population n’a pas à paniquer, note Kyusa. Elle doit plutôt attendre les résultats des enquêtes entamées par les prestataires des soins, à l’issue desquelles, ledit cas d’Ebola sera déclaré positif ou non >>, poursuit-il, tout en invitant en revanche cette population à faire sien, le respect des mesures hygiéniques, seul moyen pour endiguer l’épidémie.

Le 8 Octobre 2021 dernier, le ministère de la santé déclarait la réapparition de la maladie à virus Ebola dans la région de Beni, dans la zone de santé de Butsili.

Plus de deux semaines plus tard, les équipes de santé sont confrontées à l’insecurité dans la zone, ce qui les empêche de bien se comporter sur le terrain, en dépit de l’importante expérience acquise déjà depuis les précédentes épidémies d’Ebola vécues dans la zone.

John TSONGO THAVUGHA Goma-RDC

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here