Home Uncategorized RDC-SANTÉ: Malnutrition infantile à Kasindi, entre insécurité et rapprochement des naissances,… qu’en...

RDC-SANTÉ: Malnutrition infantile à Kasindi, entre insécurité et rapprochement des naissances,… qu’en savoir ?

193
0

La malnutrition ne fait que fleurir dans la cité de Kasindi, si bien qu’elle affecte des centaines d’enfants. Dans cette cité située entre la RDC et l’Ouganda dans la province du Nord-Kivu, à sa frontière Nord-Est. Ici, la malnutrition est malheureusement perçue par les parents, comme un mauvais sort jetté à l’endroit de leurs enfants.

Des chiffres qui inquiètent…

Près de106 enfants sont en effet touchés par la malnutrition au poste frontalier de Kasindi. Ces statistiques fournies par les services sanitaires de cette partie du territoire de Beni, ont été rendus publics ce mois d’octobre 2021 courant, et partent de janvier 2021.

À en croire le nutritionniste Archange MBUSA MUHIWA, ce chiffre de 106 enfants, n’a été notifié que dans le centre de santé de Vabasha, ce qui n’exclut pas que les statistiques puissent être plus élevés; s’il faut faire un cumul dans tous les centres de santé de la zone.

Pourquoi cette malnutrition dans une zone à vocation agricole ?

Archange MBUSA, pense que la hausse des cas de la malnutrition, dans la zone de santé, est liée étroitement à l’insécurité d’un côté et au rapprochement des naissances, de l’autre.

Il soutient d’emblée, que suite aux déplacements réguliers des populations fouillant les affrontements rebelles, les familles ne savent pas faire le contrôle adéquat nutritionnel de leurs enfants, d’où la monté des cas des malnutris.

En outre, le rapprochement des naissances affecte la nutrition des nourrissons, lorsque les femmes allaitantes conçoivent avant que les bébés n’aient atteint le vrai âge du sevrage. << Imaginez qu’une maman ayant un bébé d’au-moins 6 mois tombe enceinte… comment saura t-elle prendre en charge le bébé et le fœtus en même temps ? automatiquement la santé de cet enfant sera affectée,…>> lâche t-il.

Malnutrition, quelles statistiques ?

Le nutritionniste Archange MBUSA MUHIWA explique :

<< Au mois de janvier nous avons eu 11 cas d’enfants frappés par la malnutrition, en février 11cas, en mars 15 cas, en avril 15 cas, en mai 8 cas, en juin, 9 cas, en Juillet 9 cas, en Août 8 cas, en septembre 28 cas. C’est ce qui a fait que le cumul des cas soit de 106 cas >>.

Il poursuit par ailleurs, que plus ou moins 80 % d’enfants malnutris ont été gratuitement pris en charge dans sa structure hospitalière. Il s’indigne malheureusement, qu’au lieu que plusieurs femmes acheminent leurs enfants dans les structures sanitaires pour une bonne prise en charge, elles les gardent à domicile, évoquant la sorcellerie ou des mauvais sorts jetés à leurs enfants, et cela ne facilite pas la tâche aux professionnels de santé, insinue MBUSA MUHIWA.

John TSONGO THAVUGHA Goma-RDC

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here