Home Uncategorized Nord-Kivu/Santé : De la sexophilie-masturbation à la prostatite,… Quel itinéraire ?

Nord-Kivu/Santé : De la sexophilie-masturbation à la prostatite,… Quel itinéraire ?

209
0

La prostatite est un problème réel de santé. Ses origines et ses effets sont à voir munitieusement et au besoin, prendre un maximum des précautions… Avec Jean-Pierre VULIVIRE, un professionnel de santé, Ukingo.net s’est penché sur la question, voici ci-dessous, des révélations aussi édifiantes qu’interpellantes.

Qu’est-ce la prostatite ?

C’est une inflammation pathologique de la prostate, (cet organe (Glande) de l’appareil génital masculin, qui sécrète une partie du liquide séminal et qui chez l’homme, est située sur la ligne médiane et à la partie inférieure du col vésical)…

Comment parvient-elle à s’inflamer ?

La prostatite est avant tout une pathologie d’origine bactérienne, qui se propage à travers les voies urinaires. Également, la prostatite peut tirer des origines, de la présence de bactéries dans le liquide sanguin en circulation.

Plusieurs autres éléments entrent en évidence, quand il faut parler des causes de la prostatite :

Il peut d’abord s’agir des infections, ces infections qui découlent d’une irresponsabilité sexuelle, caractérisée par une multiplicité des partenaires… Mais aussi une sexualité sans repos (fréquence sexuelle exagérée…);

Il peut ensuite s’agir d’une sale habitude liée à la masturbation… (Cette autosatisfaction sexuelle).

Prostatite, oui,… mais sous quelles manifestations ?

La prostatite se caractérise par le gonflement de la prostate (Cette augmentation du volume, qui va au delà de la normale)… Le volume de l’organe dans son état sain étant de 20 grammes, ce volume va au-delà, dès lors qu’un individu est atteint de la prostatite.

Le malade de la prostatite ressent des douleurs intenses lorsqu’il cherche à uriner (brûlures mictionnelles), des douleurs au bas-ventre, des interruptions urinaires, les douleurs abdominales, et les fièvres…

Qui pour incarner la réceptivité à la prostatite ?

Jean-Pierre VULIVIRE parle des personnages masculins et surtout, ceux dont la tranche d’âge varie entre 55 et 79 ans. Il poursuit à dire, que 50 % des vieux ou vieillards sont victimes de la prostatite.

Quoi de neuf sur l’étiologie ou évolution?

La prostatite subit principalement trois phases: la phase initiale, la phase aiguë et la phase chronique. À cette même matière, le journal santé intitulé << Santé, le journal des Femmes >>, note je cite: << La prostatite aiguë peut se compliquer de par passage de la bactérie dans la circulation sanguine. Exceptionnellement, un choc septique peut survenir. Une autre complication possible est la rétention d’urine, conduisant au globe vésical, qui contraint à la pose d’un cathéter sus pubien, sous anesthésie locale, afin de permettre une vidange de la vessie. On peut également observer la formation d’abcès de prostate.

La prostatite chronique, après plusieurs années d’évolution peut se compliquer, pour devenir un cancer de la prostate, qui reste l’un des cancers les plus fréquents chez l’homme >>

Attention ! 

Des complications de la prostatite, se soldent le plus souvent par la contraction du cancer de la prostate. Aujourd’hui, selon plusieurs études dont celles de « l’association Française d’urologie », le taux de contraction du cancer de la prostate est de 4,8 % depuis les années 80.

Quels effets sur la physiologie de l’organisme ?

Quand une personne est atteinte de la prostate, poursuit Jean-Pierre, il y a un dysfonctionnement de certains organes surtout de l’appareil urinaire… La prostate elle-même n’arrive plus à contrôler le système urinaire. Au delà, l’impuissance et la faiblesse sexuelle, gagnent la victime et elle devient sexuellement invalide.

Des remèdes, qu’y a t-il ?

Tout d’abord, il faut réfléchir prévention : et ici, tout le monde doit adopter un comportement sexuel responsable, à réduire la fréquence sexuelle, opérer un choix judicieux des partenaires et cultiver l’abstention vis-à-vis de la masturbation… Conseille Jean-Pierre VULIVIRE.

Ensuite, il faut réfléchir sur des moyens curatifs. Contrairement à ce qui a depuis longtemps été la manière monotone de soigner la prostatite, VULIVIRE rassure que QUANJAN, la structure hospitalière tradi-moderne dans laquelle il oeuvre, dispose d’un un produit appelé << Cisse Kinaze >>. Ce produit, croit-il savoir, est susceptible d’agir comme anti-inflammatoire et antibiotique également, et il est un traitement anti-prostatite par excellence… Outre ce produit, QUANJAN dispose d’une machine qui, une fois appliquée sur la prostate est à même de réduire son volume et lui remettre sa forme initiale… 

Tous ces traitements permettent de contourner l’intervention chirurgicale. Dans la même perspective, il existe une autre forme de traitement de la prostatite, dite « Embolisation de la prostate »… cette expérience a été faite par l’institut national de la santé et des soins du royaume Uni.

À en croire à cette institution, les résultats de cette technique d’embolisation, ont été positifs en 96 %.

Quid sur les chiffres de la prostatite au monde…

La prostatite est parmi les causes des féquences de l’augmentation de la mortalité au niveau mondial… Et en plus forte raison, c’est lorsque cette maladie se complique jusqu’à aboutir au cancer de la prostate. Les chiffres publiés par la « Fondation pour la recherche médicale », dans sa parution intitulée « les cancers en chiffres », montrent que chaque année et cela depuis les dix dernières années, le monde enregistre 48 427 nouveaux cas, d’hommes qui meurent de cancer de prostate.

En outre, le cancer du poumon (32 260 nouveaux cas) et le cancer colorectal (24 035 nouveaux cas),… Jouent également un rôle important dans la mortalité masculine… insinue ladite publication.

Pour les Femme, s’il faut y fixer un minimum d’attention, le cancer du sein est le plus répandu (58 968 nouveaux cas chaque année), puis le cancer colorectal (20 837 nouveaux cas) et le cancer du poumon (16 849 nouveaux cas chaque année), note ladite étude.

John TSONGO THAVUGHA Goma-RDC

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here